Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SAINT-OUEN-SUR-ITON (61300): le village aux cheminées en tire-bouchon

SAINT-OUEN-SUR-ITON (61300): le village aux cheminées en tire-bouchon

blog d'informations non officiel de la commune de Saint Ouen sur Iton, mis à jour et animé bénévolement par Jérôme ANDRILLON

Publié le par ST OUEN SUR ITON

Article de Monsieur Joël Brunet, maire de Saint-Ouen-sur-Iton, au titre de son droit de réponse.

" Serge Delavallée a choisi la voie judiciaire pour faire valoir son bon droit, et pas n’importe laquelle : « la correctionnelle » ! Il aurait pu saisir le tribunal administratif, mais non et contrairement à ses propos rapportés dans ce journal, c’est bien dans l’intention de faire condamner la commune et son maire que l’affaire a été portée devant cette instance ! N’en soyons pas dupe et le tribunal ne l’a pas été.
C’est bien parce qu’aucune intention de mal faire ne pouvait m’être reprochée, que la cour n’a pas suivi les réquisitions du parquet qui demandait 5.000 € d’amende pour moi-même et autant pour la commune, et qu’elle a assorti notre reconnaissance de culpabilité d’aucune sanction. Selon les termes officiels : dispense de peine. Le contexte de cette affaire est complexe. Cependant, le tribunal a débouté Serge DElavallée de toutes ses demandes d’indemnisation, à savoir 19.326 € de préjudice pour un marché de l’ordre de 30.000 €  et de sa demande de remboursement des frais d’avocat estimés à 5.500 € . A part cela, M. Delavallée vous m’affirmerez que vous ne me vouliez pas de mal. Je note aussi que l’entreprise Delavallée n’a pas fait appel du jugement et ce malgré l’engagement de frais importants par cette dernière. Comme rapporté dans ce même journal, a aucun moment l’affaire dans sa phase judiciaire n’a été politisée. Alors pourquoi la politiser maintenant messieurs les journalistes ? Je suis de droite et alors ?
Cette politisation n’aurait de sens que si l’intention de la prétendue « victime » d’attraire le Maire de la commune devant la justice n’était pas d’ordre juridique mais politique. Auriez-vous des raisons de le croire ? Et puis, votre rôle étant d’informer et donc aussi de hiérarchiser l’information locale, n’aviez vous pas d’autres sujets à l’ordre du jour qu’un «lu reconnu coupable » à placarder devant chacun de vos points de vente. Je pense par exemple au résultat des élections du canton de L’Aigle-Ouest et notamment à la défaite de Serge Delavallée, en particulier sur la commune de L’Aigle où il est maire adjoint. Pour terminer, je remercie tous mes collègues maires de la Communauté de Commune du Pays de l’Aigle (et au-delà) du soutien apporté durant cette pénible affaire. Vos témoignages n’étaient pas une « pétition corporative» comme j’ai pu l’entendre au tribunal mais un « cri d’alarme » contre des méthodes regrettables de la part certes d’un entrepreneur mais surtout d’un élu. Cette affaire datant de 2005. Sujet clos en ce qui me concerne
" déclare Joël Brunet, maire de Saint-Ouen-sur-Iton.


 

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog